Qu’est-ce qu’un ordre professionnel ?

Pendant les années 1950-60, le monde professionnel au Québec vivait de nombreux problèmes, en particulier dans le secteur de la santé. Le public était assez sceptique quant à l’efficacité du système et à sa capacité de le protéger.

On ne savait pas clairement :

  • qui était responsable de l’application des lois professionnelles :
    le gouvernement ou les regroupements de professionnels ?
  • quel était le rôle des corporations professionnelles (ancêtres des ordres professionnels) : protéger le public ou défendre les intérêts socioéconomiques de leurs membres ?

En 1966, la Commission d’enquête sur la santé et le bien-être social faisait l’examen du système professionnel. Une de ses premières conclusions fut :

" un seul et même organisme professionnel ne peut assumer, pour la même profession, la double fonction sociale de corps intermédiaire et de service public ".

En 1974, le gouvernement a donc mis sur pied l’Office des professions, qui s’assure, depuis ce temps, que chaque profession reconnue comme telle, soit régie par un ordre professionnel, dont le mandat est d’assurer la protection du public utilisateur des services de ses membres.

Les ordres professionnels (comme l’Ordre des psychologues du Québec) sont donc responsables de :

  • contrôler la compétence et l’intégrité de leurs membres
  • surveiller l’exercice de la profession
  • réglementer l’exercice de la profession
  • enquêter, en cas de plainte du public, et sanctionner les manquements aux règlements professionnels ou au Code des professions.

Quant aux intérêts des professionnels eux-mêmes, ceux-ci sont la responsabilité des associations professionnelles (comme l’Association des psychologues du Québec). Cliquer ICI pour les distinctions entre l’APQ et l’Ordre des psychologues.

Pourquoi consulter un membre d’un ordre professionnel ?

La formation et la pratique d’un membre d’un ordre professionnel est régie, surveillée, réglementée par cet organisme, dont le mandat est de protéger le public. Le professionnel doit appliquer le Code de déontologie dicté par son Ordre professionnel, et sera sanctionné en cas de manquement. Les risques d’incompétence ou d’abus sont ainsi diminués de façon importante.

Liens utiles

Ressources

Nous joindre

Association des psychologues du Québec

2030, boul. Pie-IX, bureau 403
Montréal (Québec) H1V 2C8

Courriel : apq@spg.qc.ca
Téléphone : 514-353-7555 ou 1-877-353-7555
Télécopieur : 514-355-4159

Plan du site